menuclose

Je suis vidéaste

Je suis vidéaste, en plus d’être photographe. J’ai démarré cette activité l’année dernière avec des formations auprès de Video Design Formations et depuis j’ai réalisé une trentaine de vidéos pour les Commerçants Giffois, pour des artistes, pour une campagne Ulule… Je vais vous décrire ce que je vous propose, mon matériel et ma vision pour cette prestation. Vous pouvez voir une partie de mon travail sur ma chaîne Youtube

Crédit photo : Vincent Lebourgeois

Mon parcours

La vidéo pour moi, c’est le cinéma. J’ai eu la chance d’habiter à quelques pas d’un cinéma. A partir du collège, il m’arrivait très (trop!) souvent d’y aller le mercredi après-midi. Je vais être très honnête, c’était un cinéma de banlieue qui ne programmait pas beaucoup de films d’art et essai, mais ça me suffisait largement!!

Lorsque j’ai démarré la photo sérieusement, la vidéo c’était les caméscopes. Avec mon frère, on avait acheté un JVC. On l’utilisait de temps en temps mais pas assez pour lui éviter de finir dans un placard.

A la naissance de mes enfants, j’ai eu un nouveau caméscope avec lequel je les ai beaucoup filmés. Je filmais au kilomètre, donc des séquences trop longues sans outils simples pour effectuer un montage. Les cassettes sont quelque part dans un placard, sans rien pour les regarder à nouveau.

Et puis le Canon 5D Mark 2 est arrivé sur le marché, je l’avais acheté pour démarrer ma carrière pro il y a 15 ans.

Ce boîtier était une révolution, pour la première fois, un appareil photo pro pouvait filmer en qualité cinéma pour un prix infiniment plus abordable qu’une caméra de cinéma. Un bel exemple de film tourné entièrement au 5D est Frances Ha de Noah Baumbach avec Greta Gerwig dans le rôle titre.

Mais je n’y croyais pas trop. Le frein principal étant le montage, c’est déjà assez difficile de maîtriser Photoshop, je n’allais pas essayer d’apprendre un nouveau logiciel.

Il faut savoir changer d’avis

Début 2023, j’ai suivi un accompagnement avec Jérémy Guillaume et la Graou Académie, on avait eu un Mentorshow sur la vidéo, j’étais sceptique, un peu narquois, mais au final très curieux… au point de m’inscrire à une formation sur la prise de vue avec un appareil photo numérique avec Matteo Pellegruzini, suivi par une autre sur Da Vinci Resolvepar Nathalie Sanchez et une dernière sur le montage documentaire par Marine De Contes…

C’était parti pour une évidence : la vidéo est le complément logique de mon activité de photographe. C’est une autre façon de dresser un portrait, en y ajoutant le mouvement et le son.

Le matériel

Lorsqu’on démarre en vidéo, on découvre un nouveau monde. On ne peut plus se contenter d’un simple appareil photo, il faut penser à la lumière, au son, au montage, à un trépied et bien sûr à une caméra.

Caméra

Ma caméra est une R5C de Canon. Je l’adore. J’ai choisi cette caméra parce que j’ai un boitier R5 et qu’avec cette caméra tout reste pareil. Les boutons sont au même endroit, l’OS est très proche et la qualité incroyable. Elle filme en 8K, ce qui est parfait pour vos vidéos. Je peux l’utiliser avec mes optiques Canon RF. J’ai aussi des optique Sirui en 16mm, 35mm et 75mm. Ce sont des optiques manuelles, moins bonnes que les Canon, mais avec un rendu plus vintage à mes vidéos.

Son

Le son… là c’est la boîte de Pandore, j’ai l’impression que je pourrai passer une vie entière à trouver le bon enregistreur, le bon micro. Mon équipement de base c’est un VideoMic NTG qui est sur ma caméra. Pour le lavalier j’ai un Sanken Cos-11 qui est parfait, en étant petit et léger. J’ai aussi d’autres lavaliers de chez Rode, Zoom, Sennheiser…

Pour le HF, c’est le plus souvent les Rode Wireless Pro, parce que petits et en 32 bits flottants en enregistrement autonome, j’ai quand même un Sennheiser G4 parce que c’est le standard, qu’il ne risque pas trop d’interférence et qu’il est en béton armé!!!

J’ai aussi un Rode NTG3, un Sennheiser MKE600 mais que je réserve plutôt pour la voix-off, le field recording ou les room tones.

L’enregistreur est un Zoom F6 qui me convient parfaitement, petit robuste, 32 flottants, facile à utiliser, pré-ampli pro sans trop de bruit de fond. Bref, quoi demander de mieux?? J’ai utilisé un H4n, un Zoom F1 mais le F6 est vraiment un cran au-dessus, si on veut du sérieux.

Lumière

La lumière est prépondérante en vidéo, on ne peut pas travailler sans!!! J’ai des panneaux LED de chez Godox et Aputure, avec de la puissance et la possibilité de choisir sa température de couleur, je la complète avec un LED Zhiyun Molus G200 et une petite Godox ML60. Mon intention est d’être flexible et le plus autonome possible en matériel, pour pouvoir m’adapter à vos environnements de travail. Et puis je suis photographe alors la lumière c’est ma matière première!!

Bien sûr, j’ai une gimbal : une DJI Ronin RS3 et un drone Mavic 3 Classic toujours chez DJI. En fonction du besoin, je peux faire appel à un pilote de drone certifié.

Et pour les réseaux sociaux?

C’est un point important. Lorsque j’ai travaillé pour l’association des Commerçants Giffois, je me suis aperçu, qu’il y avait besoin énorme d’un système simple pour alimenter vos réseaux. Il faut que ce soit portable, facile à installer, pas prise de tête à configurer, mais irréprochable en qualité d’image, avec des possibilités modernes et ludiques.

Ce matériel tient dans ma besace Eastpak que j’utilise depuis 30 ans. Il est composé de caméras Osmo Pocket 3Osmo Action 4, un drone Mini 4 Pro, une caméra Insta360 RS One Inch (ça fait des pano à 360 complètement fou!!), des micros DJI Mic 2 et pour finir des petites lumière LED avec des trépieds légers.

L’idée c’est de pouvoir faire pour vous des reportages très simples mais régulièrement pour alimenter vos réseaux lors des évènements de l’année : Fête des Mères, Noël, Pâques etc…, de la visite virtuelle avec l’Insta360, couvrir vos évènements type vernissage, inauguration, etc…

Une vidéo ça se monte

Une fois qu’on a tourné, c’est loin d’être fini!! Il faut faire le montage, le mixage du son, l’étalonnage des différents plans. Pour cela, j’utiise DaVinci Resolve de Blackmagic Design. Ce logiciel est un des standards du marché, il est intuitif, puissant, bref je l’adore!!

Pour la musique, j’utilise Artlist.io, donc lorsqu’on monte une vidéo, je vous envoie le lien, vous chosissez vos musiques et on monte tout ça.

Ce que je trouve génial, c’est quand on peut prendre du temps ensemble pour travailler sur vos rushs et votre clip. Vous passez au studio, on prend deux heures et on regarder ensemble. Lorsque la vidéo est prête, je peux faire des modifications, mon objectif c’est la personnalisation!! Si vous avez besoin d’une voix off, on peut l’enregistrer au studio.

Vous pouvez voir un exemple avec cette campagne Ulule pour les cartes “Oser les rencontres authentiques”.

Il n’y a plus qu’à

Si vous êtes arrivé ici, il n’y a encore un dernier effort, un modeste clic sur ce lien, on échange, on convient d’un rendez-vous, pour ce qui sera une belle aventure : votre film, celui dont vous et votre entreprise seront les héros. Alors Silence, Moteur, Actions!!

0 commentaires
Add a comment...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *